Chaud-Froid japonais

Je serai bientôt de retour sur les îles nipponnes ! Cette fois-ci, je pars à la découverte de la partie sud de l’archipel, plus précisément l’île de Shikoku.

Les voyages se sont faits plus rares ces derniers mois… Notre galerie d’art à Crans-Montana cet hiver ainsi que la préparation de notre voyage en camion sont très chronophages. Il me tarde de retourner sur le terrain et de retrouver mon énergie vagabonde, celle qui, comme quand j’étais enfant, ouvre grandes les portes de ma curiosité et m’apporte l’inspiration photographique dont se nourrit ma créativité.

Ces retrouvailles avec le Japon enflamment à nouveau ma soif d’images et je me replonge dans mes photos prises en mars dernier. C’était lors du séjour avec le Salon de la Photo de Paris et le Monde de la Photo pour exposer au CP+ de Yokohama (article ici).

Deux séries ressortent de cet editing, avec chacune une ambiance et un cadre radicalement différents.

D’abord des atmosphères nocturnes de villes, ou plutôt, de bars et de restaurants de Tokyo, Yokohama et Kushiro. Les températures extérieures s’approchent de zéro, les « Salarymen » vêtus de leurs costumes noirs impeccables confluent en fin de soirée vers ces établissements aux ambiances chaleureuses et décontractées.

La seconde thématique est totalement opposée au tumulte de la ville, sur l’île d’Hokkaido cette fois-ci : l'hiver dans les petits ports et les villages de la côte. Les lumières diffuses et les couleurs pastel remplacent l’activité de la pêche, très ralentie en cette saison. Je me concentre sur la douceur des choses.

En attendant de vous relater ce nouveau voyage, je vous souhaite un beau début d’été.
À bientôt,
Céline

2 commentaires sur “Chaud-Froid japonais”

  1. Bonjour Céline,
    Je suis assez peu présent sur les réseaux mais regardent régulièrement ta production. Je vois que le voyage est ton ADN et qu’il alimente toujours ta créativité. C’est super ! En attendant, nous avons déjà un premier aperçu de nos amis côté soleil levant qui nous donne des idées vagabondes pour oublier le quotidien. Au plaisir de voir ta prochaine série.
    patrick

Laisser un commentaire