Mongolie en noir et blanc

(FR) Après un mois passé en Mongolie avec mes deux fantastiques groupes de Photographes du Monde – Voyage photo, le moment est venu de partager quelques instants de voyage avec vous.
La Mongolie, si riche en couleurs, sera cette année en noir et blanc, comme une évidence. Au fil des prochains jours je rajouterai sur cette même galerie des images de la culture mongole et sa vie nomade, ainsi que la beauté de ses steppes infinies.
Je profite de l’occasion pour transmettre mes chaleureux remerciements à tous mes participants pour avoir merveilleusement contribué à la réussite de cette aventure photographique et surtout humaine. Merci pour votre gentillesse et votre bonne humeur de chaque instant … Miss you all !

Image 1:

Pour commencer, revivons un instant la vie quotidienne des femmes nomades, qui, chaque matin, été comme hiver, partent traire les yaks dès le lever du soleil. Le lait sera ensuite transformé en fromage ou en crème fraîche, ou bu directement avec une pincé de thé et du sel.

(EN) After on month spent in the Mongolian steppes with my two fantastic groups of Photographes du Monde, time has come to share some of those moments with you.
Despite Mongolia being a colorful country, I feel suddenly much more strength in my subjects in black and white. Over the next few days, I will be sharing with you some pictures of the Mongolian culture, its nomadic life and the sheer beauty of the endless steppes.
Let me take this opportunity to thank all my participants for having made these photographic trips unforgettable. Thank you for your kindness and great spirit which made everyday a wonderful adventure. I miss you all …
To start with, I would like to share with you the daily life of nomadic women. Summer and winter, regardless of the weather conditions, they go outside to milk the yaks. The milk is then transformed into cheese, cream or is simply used as salted tea.
Céline

Image 2:

(FR) Chaque soir, les hommes nomades partent à cheval ou à moto pour rassembler le troupeau. L’enclos permet de les protéger des prédateurs, dont les loups, et de les tenir au chaud en hiver. Au petit matin, à l’ouverture des barrières, les centaines de bêtes repartent paître dans l’immensité des steppes jusqu’au coucher du soleil.

(EN) Every evening, the nomads are herding their sheep in the run in order to protect them from the predators, the wolfs and from the cold in winter. In the morning, they are free again to go and graze on the endless steppes until the sunset.

Image 3:

(FR) On imagine souvent que les paysages de Mongolie sont monotones, que le pays n’est recouvert que de steppes. La région de l’Arkhangai, dans le centre, est très vallonnée et les montagnes sont recouvertes de mélèzes. Au fil des ans, des milliers de kilomètres de pistes ont été créées par les habitants. Lorsque nous traversons ces contrées, tout comme dans notre vie, nous avons tous le choix de prendre une route, ou l’autre, comme cette moto sur la piste.

(EN) People often think that the landscapes of Mongolia are monotonous and that there are only steppes. In the region of Arkhangai, in the center, the mountains are covered by larches. Over the years, thousands of kilometers of tracks have been shaped by its inhabitants. While travelling through this wild places, just like in our daily life, we all have the choice to choose one road, or the other, like this mortorbike on the track.

Image 4:

(FR) La lumière qui pénètre par le ciel de la yourte éclaire avec douceur le visage de cette petite fille allongée sur le lit.

(EN) The light coming in through the roof of the ger lights up the face of this little girl lying on the bed.

Image 5:

(FR) Préparation de la pâte à nouilles pour cuisiner le Tsuivan: plat de base des nomades à la viande de mouton. Bon dimanche à tous.

(EN) Preparation of home made noodles for the traditionnal Tsuivan dish with mutton meat. Have a wonderful Sunday.

Image 6:

(FR) En Mongolie, le soleil danse avec la pluie pour illuminer cette yourte perdue dans les steppes.

(EN) In Mongolia, the sun dances with the rain to illuminate this yurt in the vastness of the steppes.

Image 7:

(FR) Batsukh surveille son troupeau de chevaux depuis l’entrée de la yourte.

(EN) Batsukh keeps a close eye on his herd of horses from the door step of the yurt.

Image 8:

(FR) « Regarde-moi … » Les joues des enfants mongoles sont toujours bien charnues et souvent burinées par le soleil et le froid. Leurs grands yeux sombres sont néanmoins perçants et très communicatifs.

(EN) « Look at me … » The cheeks of Mongolian children are always well fleshy but often craggy by the sun and the cold. Their big dark eyes are nevertheless intense and very communicative.

Image 9:

(FR) Les puits d’eau sont souvent loin des camps de nomades, parfois plusieurs dizaines de kilomètres. Ici dans le désert de Gobi, c’est l’heure de faire le plein pour les prochains jours.

Ce sont dans ces conditions que l’on prend réellement conscience de la rareté et de l’importance de l’eau.
(EN) The water wells are often far away from the nomad camps, sometimes several dozen kilometres. Here in the Gobi desert, it’s time to fill the containers for the next few days. It is in those conditions that we become clearly aware of the rarity and importance of water.
Image 10:
(FR) Cavalier nomade rencontré lors de la fête du Naadam.
(EN) Horseman met during the Naadam festival.
Image 11:
(FR) Monastère Erdene Zuu, le plus ancien de Mongolie, à Kharkhorin.
 (EN) Erdene Zuu Monastry, the most ancient one in Mongolia, in Kharkhorin.

2 commentaires sur “Mongolie en noir et blanc”

    • Bonjour Jean-Benoit,
      merci pour ta visite sur le blog. J’espère que votre voyage s’est bien passé et que tu as eu de belles lumières? A bientôt. Céline