Invitation au voyage d’été en Mongolie – Fête du Naadam

Bonjour à tous,

Après quelques semaines de silence sur le blog, je tente de refaire surface un court instant pour partager avec vous quelques nouvelles, mais aussi quelques images bien sûr.

Exposition Galerie Vincent Hilaire

Tout d’abord, un grand merci à tous ceux qui m’ont fait la joie de venir au vernissage de mon exposition intitulée le Petit Baïkal, à la Galerie Vincent Hilaire à Paris. J’ai été très touchée par votre présence mais regrette en même temps de ne pas avoir pu échanger plus longuement avec chacun d’entre vous. Vous trouverez quelques photos de l’évènement sur l’article précédent ici.

L’exposition est visible jusqu’au 20 juin, du mercredi au samedi, de 14h00 à 19h30. Venez rencontrer à cette occasion Vincent Hilaire, qui partagera avec vous ses captivantes expéditions en tant que photographe journaliste à bord du Tara, bateau scientifique qui voyage autour du Pôle Nord pour étudier les changements climatiques. Vous pouvez également suivre son activité ici. N’hésitez pas non plus à laisser un petit mot dans le livre d’or :).

La Photographie de voyage … sur papier, puis en pratique

Ma pause sur la toile ces derniers mois est en grande partie due à un projet rédactionnel avec les Éditions Eyrolles, qui devrait aboutir en novembre avec la sortie d’un livre sur la photographie de voyage. J’espère vous compter parmi mes futurs lecteurs et partager ainsi avec vous mes expériences de photographe voyageuse ! L’ouvrage couvrira la partie technique bien sûr, mais surtout ma démarche photographique sur le terrain, essentielle à mon sens dans le cheminement vers de belles images.

Le Naadam, fête nationale mongole

Récemment, je publiais sur ce blog un récit et des images du festival de glace du lac Khövsgöl, situé au nord de la Mongolie. Cet évènement fait écho à la version d’été, le Naadam. Cette fête nationale, considérée comme l’événement le plus important dans la culture mongole est très attendue par les familles. Il se déroule tous les ans au mois de juillet et s’organise dans tout le pays, même dans les villages les plus reculés.

L’effervescence autour de l’évènement débute bien des semaines avant et arrive à son apogée le jour du lancement du festival. Durant deux jours, tout comme pour le festival de glace, les nomades prennent part à de nombreuses disciplines, qui se déroulent cette fois sur fond de verdure. La course de chevaux, pratiquée par des enfants de 5 à 13 ans, fait la fierté de tous les parents, véritables cavaliers dans le sang. La famille nomade qui m’a accueillie possédait une centaine de chevaux. La veille du Naadam, les enfants partent au galop sur l’infini des steppes pour entrainer une dernière fois leur partenaire de course avant la compétition.

Le jour venu, les préparatifs commencent de bonne heure. Il faut brosser les chevaux, préparer les selles, les manteaux, les décorations etc. puis les faire monter dans une camionnette qui les emmènera sur le champ de course. Les cavaliers et les familles affluent de tous côtés sur le terrain de Karakorum, ancienne capitale impériale du temps de Gengis Khan.

Parmi les autres disciplines sportives, la célèbre lutte mongole est prise bien plus au sérieux que lors du festival de glace. C’est ici une réelle compétition et chaque lutteur espère décrocher le titre. Le tir à l’arc, lui, plonge participants et participantes dans une concentration extrême, tout comme les jets d’osselets : observation, concentration, action. Pour satisfaire tout le monde, des danses et de la musique traditionnelle rythment les deux journées. Rien ne les arrête, même pas la pluie qui viendra participer, elle aussi, à cette fête le deuxième jour du festival.

L’ambiance bon enfant qui règne sur le terrain est d’autant plus photogénique que les familles revêtent leur plus beau deel, leur longue robe traditionnelle.

Photographes du Monde

Cet article est aussi une invitation au voyage, puisque je vous rappelle que je guiderai le voyage d’été en Mongolie organisé par l’agence Photographes du Monde, à l’occasion du Naadam et du festival de Yak en juillet. Il reste encore quelques places sur les deux voyages. Vous trouverez toutes les informations sur le site de Photographes du Monde ici.

Je vous souhaite un bon mois de mai et vous dis à très bientôt,

Céline

 

Un commentaire sur “Invitation au voyage d’été en Mongolie – Fête du Naadam”

  1. Couleurs et coup d’oeil ramenés par Céline nous enferment dans la lecture de la série d’image, comme d’habitude. De magnifiques images, simples mais percutantes.
    Encore bravo et Merci Céline.

    Bernard K.

Laisser un commentaire